Home Sports Ligue des Champions : le terrible constat d’échec du FC Barcelone

Ligue des Champions : le terrible constat d’échec du FC Barcelone

Ligue des Champions : le terrible constat d'échec du FC Barcelone
Ligue des Champions : le terrible constat d'échec du FC Barcelone

La nouvelle claque reçue par le FC Barcelone contre le Bayern Munich (3-0) a souligné le déclassement de l’écurie catalane, plombée par son mercato estival et les nombreuses absences. Le réveil s’annonce douloureux.

Il y avait un gouffre ce mardi soir entre le FC Barcelone et le Bayern Munich. Pas d’humiliation 8-2 subie par les Catalans, mais une nouvelle gifle avec une défaite 3-0 infligée par l’ogre munichois, avec un doublé de Lewandowski et un but de l’inévitable Thomas Müller. Après les mots forts de Gerard Piqué dès la fin du match, ce sont Ronald Koeman, l’entraîneur blaugrana, et Ramons Planes, le secrétaire technique du club, qui ont dressé un constat lucide sur la situation actuelle du club.

« Il y a des jeunes avec un grand avenir, qui ont 18-20 ans et par rapport à leurs joueurs il y a une différence qui avec le temps sera moindre », a jugé Koeman. « Je ne peux rien dire sur l’attitude de l’équipe. Nous avons l’effectif que nous avons et de très jeunes joueurs. Mais dans 2 ou 3 ans, ils seront très bons. Je ne peux pas me plaindre. Il y a une différence de qualité à la fois pour leurs titulaires et leurs remplaçants. » Le Barça n’a plus Messi, parti au PSG, mais il ne disposait pas non plus ce soir d’Agüero, Fati ou encore Dembélé.

Un effectif très limité

Interrogé sur son système de jeu et son 3-5-2 avec Memphis Depay et Luuk de Jong en attaque, Koeman a dit toute son impuissance. « Nous avions trois attaquants disponibles. Bien sûr, nous aurions aimé mieux rivaliser mais c’est ce que nous avons. » De son côté, Ramon Planes a expliqué « que la supériorité du Bayern doit être reconnue. (…) Pour moi, ce 0-1 a changé tout le match, avec une supériorité du Bayern qu’il faut reconnaître. Nous avons terminé le match avec deux jeunes de 17 ans et deux jeunes de 18 ans, contre une équipe dont les remplaçants étaient Gnabry, Lucas Hernández… ».

Face à l’armada munichoise, le FC Barcelone n’avait tout simplement pas les armes pour lutter. Le déclassement est brutal tant le Bayern a dominé ce sommet de la tête et des épaules. La presse espagnole parle de « nouvelle soirée européenne tragique » (Sport) ou encore « d’une leçon de réalisme » (Mundo Deportivo). Le Barça va devoir vite oublier cette nouvelle claque qui a de nouveau acté un net recul sur la scène européenne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here