Home Sports Qui sont les favoris pour le Ballon d’Or ?

Qui sont les favoris pour le Ballon d’Or ?

Qui sont les favoris pour le Ballon d'Or ?
Qui sont les favoris pour le Ballon d'Or ?

Après les finales de Ligue des Champions et plus récemment de Copa América et d’Euro, la hiérarchie est en train de se dessiner pour l’attribution du Ballon d’Or à la fin de l’année.

«À son poste, c’est une référence mondiale si ce n’est le meilleur joueur à son poste. Son profil est incroyable. Il est très important. Il est prétendant au Ballon d’Or pour moi, oui, désolé NG.» Le 6 juin dernier, Olivier Giroud s’est amusé à taquiner son partenaire en équipe de France et à Chelsea, N’Golo Kanté. Selon l’attaquant, son coéquipier devenait le favori pour remporter le Ballon d’Or à la fin de l’année. Ensemble, ils venaient de remporter la Ligue des Champions et s’avançaient comme favoris avec l’équipe de France pour la victoire finale à l’Euro. Mais un peu plus d’un mois plus tard, la donne a changé. Les Bleus ont été éliminés dès les 8es de finale par la Suisse et c’est finalement l’Italie, devant l’Angleterre, qui a levé les bras et la Coupe à Wembley. Pour le Ballon d’Or, les cartes sont redistribuées.

Resplendissant durant les demi-finales et la finale de la C1, N’Golo Kanté reste évidemment un sérieux candidat et une victoire durant l’Euro lui aurait peut-être assuré la prestigieuse récompense, mais désormais il y a ses coéquipiers de Chelsea Emerson et, surtout, Jorginho, qui ont remporté les deux trophées les plus importants sur une même saison. Si le latéral gauche a pu profiter de la blessure de Spinazzola pour disputer les deux derniers matches, le numéro 8 italien a lui été excellent durant toute la compétition et peut logiquement faire partie des sérieux prétendants. «Haaa question suivante. Je ne veux pas parler de ça. Je ne veux pas y penser, je veux juste profiter de ce moment avec les autres», rétorquait Jorginho après la finale contre l’Angleterre.

Kanté, Jorginho et Messi comme favoris ?

Bien sûr, lorsqu’on évoque le Ballon d’Or, on pense immédiatement à Lionel Messi, 6 fois récompensé. Si le Barça s’est loupé cette saison, il a tout de même été sauvé à de nombreuses reprises par la Pulga avec ses 30 buts (plus 5 en Ligue des Champions) et ses 9 passes décisives en Liga. Surtout, il vient de remporter, à 34 ans, l’un des seuls titres qui lui manquait : la Copa América. Héros de tout un peuple, il a enfin réussi triompher avec l’Argentine, en étant au passage sacré meilleur joueur, buteur (5 réalisations) et passeur (4 offrandes) de la compétition. Voilà qui le place parmi les favoris. Son éternel rival Cristiano Ronaldo semble trop loin dans ce millésime 2021, après une saison décevante d’un point de vue collectif (4e de Serie A, élimination en 8e de C1 avec la Juventus et de l’Euro avec le Portugal) malgré les titres de meilleur buteur de la Serie A (29 réalisations) et de l’Euro (5 buts), pour concurrencer quiconque.

Neymar, battu en finale de Copa América, 2e de Ligue 1 et demi-finaliste de Ligue des Champions, risque également d’être un peu court, d’autant qu’il a encore été souvent blessé. Le Brésilien, qui rêve du Ballon d’Or depuis ses débuts, va encore devoir attendre son tour. Mais à 29 ans, le temps commence à presser. Il en va de même pour Robert Lewandowski (33 ans en août). Celui qui aurait dû être sacré en 2020 sort encore d’une très grosse saison statistique en club (41 buts en Bundesliga, record de Gerd Müller battu) mais à l’inverse de l’année dernière, il a échoué en C1. Et avec la Pologne, l’attaquant du Bayern n’a pas réussi à sortir des poules. À l’inverse, Gianluigi Donnarumma sort de la compétition vainqueur et avec le titre de meilleur joueur sous le bras. «Et si le Ballon d’Or était pour lui ?», s’enflammait la Gazzetta. Probablement que non mais le gardien devrait logiquement figurer en bonne place dans le classement.

Les Anglais, les Belges et les Français un peu en retrait

Cité lui aussi chez les favoris, la fin de saison aura sans doute été fatale à Kevin de Bruyne. Auteur de performances magnifiques et répétées tout au long de cet exercice, le Belge a finalement manqué sa finale de Ligue des Champions, en plus d’être sorti blessé, pour se retrouver diminué à l’Euro. Son compatriote Romelu Lukaku souffre un peu du même problème, surtout que l’Inter n’a pas autant brillé sur la scène européenne que nationale. Chez les Anglais, les noms de Raheem Sterling, finaliste malheureux en C1, Harry Kane, meilleur buteur de Premier League, ou encore Mason Mount, vainqueur de la Coupe aux grandes oreilles, sont évoqués mais ils souffrent de la défaite en finale de l’Euro et d’une saison trop irrégulière, soit sur le plan individuel, soit sur le plan collectif.

Et les Français dans tout ça ? On a évoqué plus haut les belles chances de N’Golo Kanté, mais il n’est pas le seul Tricolore à avoir brillé cette saison. Avec 27 buts en Ligue 1 et 8 en Ligue des Champions, la plupart marqués en huitième et en quart de finale, Kylian Mbappé a pourtant connu des passages en dent de scie. L’attaquant parisien a surtout raté son Euro, rédhibitoire pour espérer soulever une récompense qui lui tient à cœur. Lui en revanche a inscrit 4 buts durant la compétition continentale pour son retour en équipe de France. Karim Benzema s’est montré à son avantage, dans la lignée de ce qu’il a accompli au Real Madrid. Meilleur de son club, il l’a parfois tenu à bout de bras, en témoignent ses 23 buts en Liga, ses 9 passes décisives, ou encore ses actions de classe en Ligue des Champions, où il a atteint la demi-finale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here