Home Sports Sans Ronaldo, la Juventus n’y arrive pas

Sans Ronaldo, la Juventus n’y arrive pas

Sans Ronaldo, la Juventus n'y arrive pas
Sans Ronaldo, la Juventus n'y arrive pas

La Juventus a concédé ce samedi son deuxième revers de l’exercice, face au rival du sud de l’Italie, Naples. Les Bianconeri sont au plus mal, alors que ce n’est que le début de la saison.

Le deuxième mandat de Massimiliano Allegri à la tête de la Juventus commence très mal. Au bout de trois matches de championnat, son équipe ne compte toujours aucun succès. Après le nul face à l’Udinese (2-2) et la défaite contre Empoli (0-1), les Bianconeri ont perdu cette fois sur le terrain de Naples (1-2).

Si on compte les derniers matches de son premier passage à Turin, le coach toscan en est même à sept rencontres sans la moindre victoire. Une statistique qui fait tache pour un technicien aussi réputé.

A la décharge de la Vieille Dame, ce sont les nombreux absents qu’elle comptait au sein de son effectif. Mais cela n’explique pas complètement la piètre prestation fournie. Chez les Partenopei, elle a été sérieusement malmenée, concédant trois fois plus de tirs qu’elle ne s’en est créé (7 contre 23). Et son premier corner, elle ne se l’est offert qu’à la 87e.

A San Paolo, les Piémontais avaient pourtant bien démarré. Au bout de dix minutes, ils étaient déjà devant grâce à Alvaro Morata. L’Espagnol s’est montré opportuniste en piquant le cuir dans les pieds d’un défenseur adverse avant de s’en aller tromper David Ospina d’un tir enroulé. Le Colombien n’était pas exempt de tout reproche sur le coup.

Cet avantage d’un but, la Juve a su le préserver jusqu’à la 57e minute. Matteo Politano a alors remis les deux équipes à égalité. L’ancien intériste a surgi devant les buts turinois suite à un ballon relâché par Wojciech Szczesny sur un tir de Lorenzo Insigne.

Naples a égalisé, et Naples a fini par assurer la victoire. Les locaux ont poussé leurs opposants à la faute. Sur un corner, Moise Kean a réalisé un geste surprenant de la tête, manquant de tromper son propre gardien. Szczesny, décidément malheureux dans ses réflexes, n’a pu que repousser le cuir sur Kalidou Koulibaly. Le Sénégalais scorait alors tranquillement le but de la victoire.

Avec un point pris seulement sur neuf possibles, la Vieille Dame se retrouve déjà dans l’urgence. Et son futur rendez-vous n’invite pas vraiment à l’optimisme puisqu’elle devra défier l’AC Milan. Un choc qui sent le soufre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here